Voici Ron and Maurice

bannerfr

Les belles histoires commencent avec des gens aimables comme Peter et Ron. Outre le fait qu’ils sont beaux-frères, les deux hommes partagent quelque chose de très spécial. Les deux hommes retraités font du bénévolat sur une base régulière avec des aînés isolés. Tout a commencé avec Peter qui s’est inscrit pour la première fois comme bénévole auprès de Parrainage Civique de la Banlieue Ouest (PCBO) il y a un an.

« C’est que si vous avez du temps, de la patience et de l’humour, faites-le. C’est agréable de mettre un sourire sur leur visage. Ross semble apprécier ma compagnie. Nous faisons tout ce qu’il veut faire. C’est tout simplement un plaisir d’être avec lui! »

maurice-having-a-cappuccino-at-cafe-italia

Un retrait de l’histoire de Peter est le fait qu’il n’est jamais trop tard pour s’impliquer dans votre communauté. Dans la cinquantaine, il a décidé de devenir bénévole pour la première fois de sa vie. Comme il l’a dit, ce fut une très bonne décision, compte tenu du plaisir que ça lui apporte.

« C’est simplement gratifiant. Ça garde ton esprit et celui du vieil homme aiguisés. »

Ensemble, ils font toutes sortes d’activités telles que faire un tour au centre d’achat ou avoir une discussion à la résidence du protégé. Parfois, ils déjeunent ou dînent à sa résidence, d’autres fois ils sortent pour prendre un café. Peter a également accompagné son protégé dans le processus de chercher pour une nouvelle résidence. Une combinaison de soutien social et technique constitue la base sur laquelle leur amitié prend racine.

 « Il me raconte des histoires d’où il vient. Il me raconte les mêmes histoires tout le temps, et j’écoute toujours. » Peter ria en évoquant de bons souvenirs.

Rendre les gens heureux est contagieux. C’est pourquoi lorsque Peter a parlé avec son beau-frère Ron, de son expérience en tant que bénévole avec PCBO, il s’est inscrit également. Dès sa retraite arrivée, Ron a appelé l’organisme de bénévolat. Une autre amitié était sur le point de commencer.

« La vie a été bonne pour moi. Alors, j’aimerais redonner à la société. Mes parents m’ont bien élevé. Respecte  les aînés, les gens, etc.  »

Lorsque Ron a rencontré Maurice, son protégé, il ne s’attendait sûrement pas que cela l’amènerait dans un aréna de boxe. À la fin des années quarante, Maurice a débuté une carrière professionnelle dans la boxe. Ron l’a appris tout bonnement lors d’une conversation. Ensuite, il a contacté le gym qu’il utilisait et a arrange le retour de Maurice dans le ring à l’âge d’or de 88 ans. Grâce à Ron, Maurice a redécouvert la passion qu’il avait mise de côté depuis les six dernières années.

« Et il s’est amusé follement ! Il se souvenait des gens ; des entraîneurs qu’il n’a pas vu depuis plus de six ans. Alors, on a eu du bon temps ensemble. »

maurice-with-former-world-boxing-champion-lucian-bute-and-howard-grant-at-grants-gym

            Ron tente de faire des choses qui sortent de l’ordinaire avec son protégé. Un autre exemple est la fois où in a amené Maurice dans un café dans Petite Italie. Étant un connaisseur de café italien et de biscottes, Ron a pensé que son protégé apprécierait ce genre de sortie.

 « Alors, on est allés dans Petite Italie et on a commencé à se souvenir, comme : “Oh mon Dieu, je crois que j’y suis allé en dans les années soixante ou quelque chose du genre. » Tout a commencé à nous paraître familier.

            Cette expérience a eu un impact dans sa propre vie, autant que dans celle de son protégé. Même si il était hésitant au début, Ron est content d’avoir pris cette décision. Il dit qu’il est définitivement plus calme et plus relaxe depuis qu’il a commencé à faire du bénévolat. Pour ce qui est de Maurice, les membres de la famille ont remarqué un changement pour le mieux.

            « C’est incroyable de voir un beau sourire. Je veux dire, c’est difficile à expliquer. Je n’ai pas de parents ; ils sont décédés il y a un an. Ce n’est plus pareil, mais définitivement, ça remplit ce petit vide. »

Le bénévolat vous intéresse? Veuillez consulter la page Des gens qui s’entraident.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *